top of page
  • Photo du rédacteurEmilie Hervé

Rééducation périnéale : quand et comment ?

Préparation à la grossesse, incontinence, douleurs, post-partum, vulvodynie, ménopause... Le périnée se travaille tout au long de notre vie.


Le périnée : c'est quoi ?


Le périnée, aussi appelé plancher pelvien, est un ensemble de muscles en forme de "hamac", qui s’étend du pubis au coccyx. Il existe chez la femme, comme chez l'homme et se situe autour des voies évacuatrices (du latin : perineum), il contient donc l'extrémité inférieure des voies digestive, urinaire et génitale.



Comment s'abîme notre périnée ?


Certaines activités ou comportements contribuent à l’affaiblissement du périnée.

Lorsque l’on pratique un de ces sports : course à pied, basketball, tennis, trampoline, cyclisme, équitation… ainsi que tous les sports qui nécessitent de courir ou de sauter, le plancher pelvien subit des pressions périnéales répétées, ce qui finit par lui faire perdre en force et en tonus.


Le port régulier de charges lourdes et le surpoids voire l'obésité peuvent également être responsables et abîmer le périnée.


Chez les femmes, la grossesse et l'étape d'accouchement peuvent contribuer à l'affaiblissement du périnée.


Enfin, l'âge est également un facteur aggravant et peut entraîner une dégénérescence des muscles du plancher pelvien.


Pourquoi renforcer son périnée ?


Cela permet notamment de prévenir de l'incontinence et des fuites urinaires, de prévenir la descente d'organes, de renforcer ses muscles afin de limiter les complications lors de l'accouchement et aussi de limiter les douleurs lors des rapports sexuels.


En France, plus de 9 millions de femmes sont confrontées, au moins une fois au cours de leur vie, par une incontinence urinaire (source enquête TNS Healthcare SOFRES 2009).



Comment renforcer sont périnée ?


La rééducation manuelle : elle consiste en une contraction volontaire répétées des muscles releveurs de l’anus avec résistance aux doigts intravaginaux.


Les exercices physiques (ou autres exercices de Kegel) :

Par exemple :

- Installez-vous en position allongée sur le dos

- Jambes repliées pour avoir le dos bien à plat

- Commencez par contracter au niveau du périnée, comme pour retenir des urines ou un gaz, toujours par petites séries de 10 contractions / 10 relâchements (3 séries).


L’électrostimulation : c’est une stimulation électrique du périnée via une sonde vaginale, ce qui entraîne une contraction passive des muscles.


Le biofeedback : permet, au moyen d’une sonde vaginale associée à un signal sonore ou visuel matérialisant la contraction et le relâchement, d’améliorer la prise de conscience du fonctionnement périnéal et de le corriger.


Le pilates : des exercices à faire chez soi, de manière régulière, pour remuscler le périnée. Des exercices que vous pouvez reproduire dans votre quotidien.


La kinésithérapie : le kinésithérapeute peut vous aider grâce à différentes approches :

- Un travail musculaire : réapprentissage du phénomène de contraction des muscles

- Une rééducation comportementale (problématique d’incontinence notamment)

- Une rééducation de la posture et une correction des problèmes de stature

- Une libération des tensions en cas de douleurs

- Des conseils et un accompagnement en cas d’activité sportive

- Des conseils de maintien : réapprendre les bonnes positions

247 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page